Ouvrir une franchise dans le BTP : les obligations légales à connaître

Vous envisagez d’ouvrir une franchise dans le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) ? Il est essentiel de vous informer sur les obligations légales auxquelles vous serez soumis en tant que franchisé. Cet article vise à vous présenter de manière claire et détaillée les règles et les étapes à suivre, ainsi que les conseils d’un expert en la matière.

Les avantages de la franchise dans le BTP

Avant de s’intéresser aux obligations légales, il est important de rappeler les avantages de l’ouverture d’une franchise dans le secteur du BTP. Parmi ces avantages, on peut citer :

  • L’accès à un réseau existant et reconnu, avec une image et une notoriété déjà établies ;
  • La possibilité de bénéficier d’une formation initiale et d’un accompagnement continu par le franchiseur ;
  • L’accès à des outils et méthodes éprouvés pour faciliter la gestion quotidienne du point de vente ;
  • La possibilité de bénéficier d’économies d’échelle grâce aux achats groupés réalisés par le réseau.

Le choix du contrat de franchise : un élément clé

Pour ouvrir une franchise dans le BTP, il convient tout d’abord de choisir judicieusement le contrat qui liera le franchisé au franchiseur. Ce contrat doit être rédigé avec soin, car il définira les obligations de chacune des parties et les conditions d’exercice de l’activité. Voici quelques points clés à vérifier :

  • La durée du contrat, qui varie généralement entre 5 et 10 ans ;
  • Le montant des redevances périodiques, qui sont destinées à rémunérer le franchiseur pour les services qu’il fournit au franchisé ;
  • Le droit d’entrée, qui correspond à la somme versée par le franchisé au moment de la signature du contrat ;
  • Les conditions de renouvellement, de résiliation et de cession du contrat.
A lire aussi  Cession de parts sociales dans une Société à Responsabilité Limitée : enjeux et procédures

Les obligations légales du franchisé dans le BTP

En tant que franchisé dans le secteur du BTP, vous devrez respecter un certain nombre d’obligations légales. Voici les principales :

Respecter les normes et réglementations en vigueur

Il vous incombe de vous tenir informé des normes et réglementations en vigueur dans le secteur du BTP et de veiller à leur application au sein de votre point de vente. Cela comprend notamment les règles relatives à la sécurité sur les chantiers, aux garanties offertes aux clients ou encore aux certifications environnementales.

S’acquitter des redevances prévues par le contrat

Comme évoqué précédemment, le franchisé est tenu de s’acquitter des redevances prévues par le contrat. Ces redevances comprennent généralement :

  • Une redevance fixe, qui correspond à un pourcentage du chiffre d’affaires réalisé ;
  • Une redevance variable, qui dépend des services fournis par le franchiseur (formation, assistance technique, outils de communication, etc.).

Maintenir la qualité et l’image du réseau

Le franchisé doit veiller à respecter les standards de qualité et d’image définis par le franchiseur. Cela passe notamment par :

  • L’application des méthodes et procédures transmises lors de la formation initiale ;
  • L’utilisation des outils de communication mis à disposition par le franchiseur ;
  • La préservation de l’image de marque du réseau, notamment en veillant au respect des valeurs et de l’éthique véhiculées par celui-ci.

Les obligations légales du franchiseur dans le BTP

Le franchiseur a également des obligations légales envers ses franchisés. Parmi celles-ci, on retrouve :

Fournir un document d’information précontractuelle (DIP)

Avant la signature du contrat de franchise, le franchiseur doit remettre au franchisé un document d’information précontractuelle (DIP). Ce document doit contenir des informations précises sur le réseau et son fonctionnement, ainsi que sur les conditions financières du partenariat. Le DIP doit être remis au moins 20 jours avant la signature du contrat.

A lire aussi  Le non-respect des décisions du Juge aux Affaires Familiales : comprendre et agir

Assurer la formation et l’accompagnement du franchisé

Le franchiseur doit fournir au franchisé une formation initiale et un accompagnement tout au long de la durée du contrat. Cette formation doit permettre au franchisé d’acquérir les compétences nécessaires pour exercer son activité et respecter les standards du réseau.

Protéger et valoriser le savoir-faire du réseau

Le franchiseur a pour obligation de protéger et de valoriser le savoir-faire du réseau, en veillant notamment à son évolution et à son adaptation aux évolutions du marché. Il doit également s’assurer que ce savoir-faire est transmis de manière efficace aux franchisés.

Envisager l’avenir : renouvellement, cession et résiliation

Pour conclure, il est important d’avoir à l’esprit que le contrat de franchise n’est pas éternel et qu’il convient d’anticiper les étapes de renouvellement, de cession ou de résiliation. Voici quelques conseils :

  • Renseignez-vous sur les conditions de renouvellement du contrat prévues par le franchiseur ;
  • Soyez vigilant quant aux clauses de préemption ou d’exclusivité qui pourraient limiter vos possibilités en cas de cession du contrat ;
  • En cas de difficultés dans la relation avec votre franchiseur, n’hésitez pas à consulter un avocat spécialisé en droit des affaires pour vous accompagner dans vos démarches.


En somme, ouvrir une franchise dans le secteur du BTP implique de connaître et respecter un certain nombre d’obligations légales. Veillez à bien vous informer et à prendre en compte ces éléments dans votre projet, afin de mettre toutes les chances de réussite de votre côté.